Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Parce que la vigne n'y échappe pas, parce qu'un jargon intrinsèque la définit,
ceci est un petit lexique non exhaustif d'expressions fleuries, d'expressions locales, d'expressions vigneronnes parfois farfelues, souvent fondées sorties de nos calebasses paysannes à la faveur d' une rencontre,  d'un vécu.

Tout naturellement sans ambage, sans fard, sans snobisme.  Peut-être un lien atavique avec notre culture,  notre terroir,  notre environnement.

Lexique qui s'enrichit au fil du temps, des rencontres,  des humeurs du vigneron et de ses ouailles afin de garder un lien avec le sol mais aussi les étoiles. 

Bonne lecture.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

........Grâce matinée : je me suis entendu dire après une semaine de feu, de soleil intense, de brûlure de juin où pour retrouver un semblant de fraîcheur les journées commencent tôt,  très tôt.  Tout de go j'ai déclaré un samedi :
'' houlala j,ai bien récupéré ce matin, j'ai fait la grâce , jusqu'à 7 heures''..
Tout est relatif mais ça fait marrer une copine parisienne.




...... Espoudasser : Mot venant  de l'occitan que l'on emploi dans nos contrées sudistes  fort régulièrement. On espoudasse la vigne avant la taille afin de réduire l'ampleur des rameaux, des sarments afin de faciliter la précision de la taille d'hiver. Un prêtaillage.  Il s'agit de passer autour du pied et d'ôter à l'aide d'un sécateur la partie supérieure du sarment afin d'y laisser seulement  20 ou 30 centimètre .
A vous de jouer. 
Petit exercice intellectuel : conjuguer le verbe espoudasser au passé simple de l'indicatif.



..... Apex : revenons à nos sarments qui durant la saison poussent vertigineusemment pour devenir bois en août.  Le  bout, la pointe du sarment se nomment, peut être pour donner une élégance supplémentaire à sa prestance, l'apex.
Apex, que nous Vignerons,  coupons régulièrement au cours des ėcimages afin que la végétation n'henvahisse pas le rang.
L'apex du mourvèdre est appelé la ''crosse du pape'' en raison de sa courbure caractéristique. Un septre brandit au dessus du feuillage.




..... Nez : non pas celui de Cyrano mais les trois du vin.
Le premier sans remuer le verre afin d'y sentir les réductions d'une première approche, 
Le second en tournant préalablement le verre pour oxygéner et redonner de la complexité au breuvage,
Le troisième plus mystérieux,  moins connut le verre vide pour y juger la persistance aromatique.
On y reviendra un jour ou l'autre avec un sommelier plus expert dans son approche.

 

 

 

.... Meteo : En ballade vigneronne je converse allègrement avec nos visiteurs.  Les groupes de plus de 50 sont plus long à manier.  Les sujets fusent . De la pratique du bio à la préservation de l'écosystème en passant par les cépages,  le terroir, le volcan, que sais-je...

 Machinalement, lors d'une, je lance en l'air une feuille de vigne et la regarde s'éloigner dans le vent tourbillonnant de ce début de printemps.  Toujours attentif, je déclare :  

     

     - '' demain le vent tombera et nous risquons un peu de pluie ''  

     Un quidam le regard rond devant tant de science demande:  

      - '' mais où voyez vous tout ça ''  

      Je  prends un air docte et lui réponds : 

    - '' sur Météo Ciel, vous connaissez pas ?''

    Le groupe se marre et l'on continu. Puis les gens osent moins les questions. C'est curieux. 

 

 

 

 

.... Amendonné  : Pierre angulaire du langage occitano- paysan- rural-sudiste. Mot d'une importance capitale que l'on emploi à tire-l'arigot. Pour ponctuer une histoire, un récit, mettre du suspens quand le protagoniste,  par exemple,  à trop abusé du goulot, le narrateur peut déclamer :

'' Amandonné il était sou comme un cochon et il a ''  etc, etc....

Mot traduit dans les contrées septentrionales avec un accent pointu par l'expression alambiqué '' à un moment donné''.... Pourquoi faire compliqué alors qu'en un mot....

 

 

 

...... Véraison : étape essentielle dans la maturité phénolique d'un raisin. Entre mi et fin juillet le raisin vére en passant du vert au rouge ou au blanc selon les cépages. On vendangera théoriquement 45 jours après .

C'est le moment ou le raisin se met à gonfler, jusqu'alors il grossissait sur lui même en fabriquant de la matière. Désormais il gonflera et mûrira jusqu’à vendange.

A véraison une pluie vaut de l'or à fortiori dans le midi car la baie grossira mais gare aux peaux trop fine qui, avec trop d'eau, exploseraient avant cueillette.

A véraison le vigneron à fait sont du, le ciel fera le reste.

A véraison les sucres montent, les chais se réveillent.

A véraison se lèvent vers les cieux les yeux du vigneron pour un ultime clin d’œil avant le grand débat.

 

 

 

 

     



 

Partager cette page

Repost 0
Published by cadables

Présentation

  • : Le blog de Domaine de Cadablès vigneron indépendant
  • Le blog de Domaine de Cadablès vigneron indépendant
  • : vigneron indépendant en Languedoc nous vous présentons ici notre Domaine et nos activités. Vins, vigne, maison de charme dans Domaine viticole ( location estivale).
  • Contact

Recherche

Liens